bopen

Histoire / Origine

 

 LeSangCo Vo Su Chuong Môn LE SANG
Ancien Maître Patriarche du Vovinam Viêt Vo Dao

 

Préludes

De tous les Arts Martiaux, c’est certainement l’un des plus complets.
A l’instar du Karaté qui excelle dans la vitesse d’attaque, le Judo dans la Défense, le Tae Kwon Do dans le travail des jambes, le Kung Fu dans sa gestuelle, l’Aïkido dans l’absorption de la force et le Ju Jitsu dans le travail au corps à corps et au sol… (pour ne citer qu’eux)
Le Vovinam trouve sa voie dans l’harmonie du Corps et de l’Esprit, de l’attaque et de ladéfense, de la dureté et de la souplesse, c’est le principe de la ‘Dureté et Flexibilité Combinée’.
Le maître-mot est alors Efficacité!

IIIème siècle avt JC Sous les Rois Hùng, développement de techniques de combat pour la défense du pays.
IIIème siècle aps JC Dynastie Duong Vuong, début de la synthèse des techniques disséminées un peu partout dans le pays qui conduit la naissance du (Art martial).
1930 Un jeune homme poussé par ses Maîtres entrepris un long voyage à travers le Vietnam pour rechercher l’essence du Võ. Il rassembla les principes fondamentaux, les codifia et les synthétisa afin d’en détacher des méthodes pédagogiques.
Cet homme est le Grand Maître Nguyen Loc.
1938 Il décide de nommer le fruit de sa synthèse: le Vovinam (abréviation de Vo Viêtnam, l’Art Martial vietnamien).
Le Vovinam est rendu officiel à Hànôi.
1960 Maître Nguyen Loc lègue son oeuvre avant son décès en désignant comme successeur: Maître Lê Sang, Patriarche du Vovinam.
1963 Maître Lê Sang avec le Conseil des Maîtres décide d’apporter une connotation au sens du Dao (la voie).
Ils décident donc de modifier le nom en l’appelant: Viêt Võ Dao (la voie de l’Art Martial Vietnamien).
En hommage au Maître Fondateur, ils décident de conserver l’appelation Vovinam.
Au Viêt Nam, il s’appelle indiféremment « Vovinam » ou « Viêt Võ Dao« .